Hard & Soft Bounce... non ce n'est pas du porno !

Avec l'arrivée de l'e-mailing sont arrivés également ces termes anglo-saxons tellement barbares... tels que "hard bounce" et "soft bounce". Leurs traductions littérales, soit "rebond dur" et "rebond mou", sont tout aussi énigmatiques et incompréhensibles !

Mais que se cache-t-il réellement derrière ces deux terminologies étranges et pourtant indissociables du web marketing ?

Le HARD BOUNCE

désigne une adresse e-mail erronée car inexistante ou incorrecte. Votre e-mailing ne sera donc jamais reçu à cette adresse. En français, on appelle cet indicateur également le "nombre d'e-mails non distribués". Lorsqu'on envoyait encore des mailings papier, on disait simplement NPAI ou "N'habite Plus à l'Adresse Indiquée".

Or, plus le nombre de Hard Bounce est important, plus la qualité de votre base de données est mauvaise. Au-delà de 5% il est temps de s’inquiéter et de revoir dans le détail vos données. Elles ne sont probablement pas suffisamment mises à jour. C'est aussi un bon indicateur à suivre pour évaluer la qualité des bases e-mailing louées auprès d'un tiers.

 

Le SOFT BOUNCE,

quant à lui, désigne une adresse e-mail qui est momentanément inaccessible, généralement parce que la boîte e-mail du destinataire est pleine ou à cause d'un souci technique chez le destinataire. On les appelle aussi les "adresses e-mail en attente de distribution".

Généralement, le nombre de Soft Bounce tend à grimper en période de vacances, ou lorsque votre destinataire est en déplacement et ne peut accéder à sa boîte. La plupart des plateformes d'envois prévoient dans ce cas de renvoyer votre e-mail à ces adresses à intervalle régulier dans les prochains 48h (la fréquence varie en fonction de la plateforme). 

 

Ces deux indicateurs vous permettent donc tout simplement de valider la qualité de votre base d'adresses e-mail.