Et hop... au cimetière !

Nombreuses sont les start-ups qui après des départs fulgurants et quelques années d’existence, se révèlent être des flops complets. Mauvaise gestion, insuffisance de financement, offre non adaptée au marché... la liste des raisons de ces échecs est tout aussi longue que les start-up elles-même. Si vous êtes entrepreneur et voulez éviter les mêmes écueils, faites donc un tour sur le site anglais Startup Graveyard.

Ce nouveau site référence les différentes start-ups qui se sont révélées être des "flops". Classées par thématiques (eCommerce, Finance, Publicité...), chaque startup a droit à son icône en forme de cercueil aux couleurs de son logo. Accompagné d'un bref historique, de quelques chiffres sur les montants investis et un panel des concurrents (toujours bien en vie quant à eux !), vous y retrouverez surtout le détail des erreurs commises.

 

Malgré son ton plutôt caustique et cynique, l''objectif de ce cimetière de loupés est cependant louable. Les auteurs du site souhaitent avant tout aider les nouveaux entrants à ne pas commettre les mêmes erreurs et à dédramatiser l'échec en assurant une plus grande transparence et en fournissant des informations utiles à la communauté des entrepreneurs.

 

Une petite promenade entre les tombes vous éclairera indubitablement sur les problèmes décisifs qui ont coûté la vie à ces malheureux. Parce qu'on apprend toujours des erreurs des autres...


Grooveshark par exemple, a eu un destin plutôt tragique. Le site a en effet dû être désactivé face à la menace d'une amende d'environ 730 millions d'euros pour cause de distribution illégale d'environ 5000 chansons. Avec la révision des droits de diffusion (Digital Millennium Copyright Act), le fondement même du business modèle de la société est tombé à plat. Du coup, les concurrents Spotify, SoundCloud et Apple Musique se sont taillé la part du lion. En dépit de quatre millions d'euros d'investissement et après neuf ans d’existence, Grooveshark a finalement dû fermer boutique en 2015.

 


Le site référence déjà une trentaine de "cadavres" dont le service de streaming de musique Rdio, l'application de chat anonyme Secret ou Homejoy. Les auteurs du site de Startup Graveyard ont annoncé qu'ils vont enrichir considérablement les données disponibles dans les mois à venir.  A découvrir donc pour slalomer entre les gouttes et ne pas répéter les erreurs qui mènent à une mort certaine.